Ressource et changement rapide

La notion de ressource a longtemps désigné une entité concrète, matérielle et localisée (un gisement de pétrole, une rivière…), dans l’attente de l’exploitation humaine. Aujourd’hui, cette matérialité n’est pas séparable d’un processus d’identification/qualification par un acteur individuel ou collectif. La notion peut aussi prendre une acception non matérielle, le monde social offrant aux uns et aux autres des ressources spécifiques, variables selon leur position et leur histoire. Les ressources « à disposition » peuvent ainsi être définies comme l’ensemble des moyens matériels, relationnels ou symboliques, permettant la conception et la mise en œuvre d’un ensemble d’actions, inscrites dans un projet individuel ou collectif. Les ressources sont ainsi matérielles (pétrole, eau, sol, air, mais aussi objets manufacturés……), économiques (revenu, capital…), cognitives (connaissances techniques, scolaires, académiques – ou non), sociales (p.ex. capacité à mobiliser ou non un réseau de relations, à s’exprimer en public, etc.), patrimoniales (capacité à révéler/valoriser/construire tout ou partie d’un territoire), etc. La période contemporaine est marquée par des évolutions rapides, en matière de disponibilité des ressources matérielles (perspective d’un « monde fini ») comme d’organisation locale/globale : mouvements de population importants (guerres, sécheresses ou inondations de grande ampleur, montée du niveau des mers…), bouleversements technologiques (p.ex. technologies numériques, procédés de valorisation), économiques (p.ex. crises financières…), ou encore politiques (« printemps » arabes…)… Ce carnet vise à penser la ressource en contexte de changement rapide. Il s’agit de s’interroger sur les modalités contemporaines de construction et de gestion d’un « milieu » tout à la fois matériel, relationnel et symbolique. Ce carnet est la vitrine des réflexions et des travaux scientifiques menés par les membres de l’UMR 5600 « Environnement, Ville, Société » dans le cadre de l’atelier 4 du projet de laboratoire (Penser la ressource en contexte de changement rapide).