Soutenance de thèse : “(Se) représenter les barrages : (a)ménagement, concessions et controverses”

Invitation à la soutenance de thèse de Silvia Flaminio
Silvia Flaminio a le plaisir et l’honneur de vous inviter à la soutenance de sa
Thèse de Doctorat en géographie de l’Université de Lyon
conduite à
l’École Normale Supérieure de Lyon,
à l’École Doctorale N°483 Sciences Sociales,
et à l’UMR 5600 Environnement Ville Société 
et intitulée

(Se) représenter les barrages : (a)ménagement,
concessions et controverses

La soutenance publique se tiendra le vendredi 30 novembre 2018 à 14h00 à l’ENS de Lyon, Site Descartes, en salle D2-020, devant le jury composé de :

  • Sylvie Clarimont, Professeure des Universités, Université de Pau et des Pays de l’Adour Rapporteure
  • Lydie Goeldner-Gianella, Professeure des Universités, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Rapporteure
  • Marie-Anne Germaine, Maîtresse de Conférences, Université Paris Nanterre Examinatrice
  • Jamie Linton, Maître de Conférences, Université de Limoges Examinateur
  • Hervé Piégay, Directeur de recherches CNRS, UMR 5600 Directeur
  • Yves-François Le Lay, Maître de Conférences, ENS de Lyon Co-encadrant

Invitation et plan d’accès

Résumé
Cette thèse a pour objectif d’étudier les représentations et les récits liés aux aménagements controversés que peuvent être les barrages hydrauliques. Si la fonction symbolique des barrages a souvent été soulignée par la littérature scientifique, peu de travaux sont réellement consacrés à leurs représentations et à leurs trajectoires spatiales et temporelles. En s’inspirant d’études issues de la géographie sociale et culturelle sur les représentations et de la political ecology sur les discours, la thèse confronte différentes sources (presse, entretiens et archives), terrains (France et Australie) et approches méthodologiques (quantitatives et qualitatives) pour retracer l’évolution discursive des infrastructures hydrauliques. Les points de vue de différents acteurs sont aussi considérés : les habitants, les ingénieurs et les institutions hydrauliques, les opposants aux barrages, les administrations en charge de la protection de la nature ou encore les scientifiques qui produisent des connaissances sur l’environnement. D’un point de vue méthodologique, la thèse révèle les biais de certains matériaux et souligne l’intérêt de poursuivre leur croisement. Les résultats  montrent l’évolution de waterscapes, d’espaces et de cycles hydrosociaux, par exemple les concessions progressives faites aux
environnementalistes aux dépens des hydrocraties ; ils mettent aussi en avant, plus généralement, la production et la circulation de discours, notamment à l’occasion de conflits et de controverses, qui conduisent au délitement du discours prométhéen sur la nature et à la diffusion de représentations concurrentes de l’environnement.
Mots-clefs : Analyse des données textuelles, barrage, conflit, controverse, discours, environnement, Gordonbelow-Franklin (fleuve Gordon, Australie), Loyettes (fleuve Rhône, France), récits, représentation, rivière d’Ain (France).

Abstract
The aim of this PhD thesis is to study representations and narratives on dams, which are often controversial infrastructures. If the symbolic role of dams has been underlined in the literature, few studies actually focus on the perception of dams and their spatial and temporal trajectories. Building on the literature of social and cultural geography on representation, and the writings of political ecology on discourse, this thesis confronts different sources (newspapers, interviews and archives), study areas (in France and Australia) and methodological approaches (quantitative and qualitative) in order to follow the discursive evolution of hydraulic infrastructure. The points of view of various stakeholders are also considered: inhabitants, engineers and hydraulic institutions, opponents to dams, administrations in charge of nature protection and scientists who produce environmental knowledge. From a methodologicial perspective, the dissertation highlights the limits of certain material and illustrates the necessity to consider different sources in parallel. The results show the evolution of waterscapes, hydrosocial spaces and cycles—the gradual concessions made to environmentalists at the expense of hydraulic bureaucracies—but they also illustrate, on a broader perspective, the production and the flow of discourses on the environment—the disaggregation of a Promethean discourse on nature and the multiplication of different and sometimes opposing representations of the environment—particularly during conflicts and controversies.
Keywords: Ain river (France), conflict, controversy, dam, discourse, environment, Gordon-below-Franklin (Gordon River, Australia), Loyettes (Rhône River, France), narratives, public perception, textual data analysis,
representation.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.