Séminaire 24/05/2018 : Cycle hydrosocial et présence du sacré

Etude des processus de politisation du fleuve Gange dans le conflit autour de la zone protégée « Gaumukh-Uttarkashi Eco-sensitive Zone »

Flore Lafaye de Micheaux, doctorante Université de Lausanne, Institut de Géographie et de Durabilité

Le jeudi 24 mai de 14h à 16 h00 en salle 604, 18 rue Chevreul, Lyon 7ème.

La zone protégée « Gaumukh-Uttarkashi Eco-Sensitive Zone » aux sources du Gange dans la région himalayenne du Garhwal (Inde) a été notifiée en décembre 2012 par le ministère de l’Environnement et des Forêts. Cette décision semble relever d’une politique classique de conservation visant à protéger une zone « pristine » contre le développement d’activités humaines potentiellement destructrices. Pourtant, si l’on étudie les processus politiques précédant et suivant cette décision, le caractère sacré pour les Hindous de cette section du fleuve Bhagirathi a joué un rôle significatif dans cette trajectoire, qui se révèle heurtée et à rebonds. Des coalitions pro- et anti- barrages hydroélectriques se sont constituées depuis 2006-2007, mobilisant des arguments qui mêlent des grandeurs de natures différentes. Une dimension ontologique spécifique a notamment imprégné les motivations et les stratégies politiques de certains acteurs. Nous chercherons ainsi à analyser comment la présence du sacré marque le « cycle hydrosocial » dans le contexte de ce conflit environnement/développement.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.